By Frédéric Messina

La crise de la Covid-19, par sa nature et par son ampleur, nous a tous impacté. Individus ou entreprises, tous n’ont pas réagi de la même façon. Le secteur du transport aérien a été l’une des industries, voire l’industrie la plus impactée du monde avec celle de la manufacture. Alors qu’il avait toujours eu la capacité de se relever des crises précédentes, battait des records de croissance et que voyager en avion n’avait jamais été aussi facile et abordable que ces dernières années, il était intéressant et pertinent de comprendre comment ce secteur allait réagir face à une crise inattendue, d’une ampleur historique, et d’étudier sa capacité de résilience.

Pour cela, nous avons interrogé un panel de 10 experts, composait de plusieurs professionnels du secteur aérien : des membres d’Amadeus, fournisseur de solutions de réservation informatiques pour l’industrie mondiale du voyage et du tourisme, des membres de compagnies aériennes nationales et de compagnies de jets privés et enfin un membre de l’IATA, l’association internationale du transport aérien. Notre analyse de données et nos principaux résultats ont démontré que plusieurs convergences d’opinion ont été atteintes et ont donc permis d’établir plusieurs tendances et perspectives sur le futur du secteur aérien.

Quand la reprise du secteur aérien aura-t-elle lieu ?

La reprise de la demande se fera à partir de l’année 2022 selon 80% des experts. Cette reprise sera lente et sera directement liée au taux de vaccination dans le monde et à la réduction des contraintes sanitaires mises en place par les Etats. La reprise complète du secteur ne se fera quant à elle pas avant l’année 2023 selon 90% des experts.

Quand la reprise du secteur aérien aura-t-elle lieu ?

Comment s’articulera la reprise du transport aérien ?

La reprise du secteur ne sera pas homogène et s’articulera différemment en fonction des secteurs et des transporteurs. Cette reprise se fera par les voyages de loisirs, au détriment des voyages d’affaires selon 100% des experts. En effet, les gens sont impatients de partir en vacances après les périodes de restrictions et profiteront de toutes les occasions pour se voir à nouveau. La reprise des voyages d’affaires, en revanche, sera un peu plus lente car les entreprises se sont habituées à d’autres alternatives telles que les technologies de travail à distance qui se sont avérées efficaces. Cependant, cela ne remplacera jamais les interactions face à face, d’où les voyages d’affaires.

Concernant les transporteurs, la reprise du secteur se fera par les compagnies aériennes low-cost selon 90% des répondants. En effet, ces dernières se sont révélées être les plus résilientes face à la crise par rapport à leurs homologues, les compagnies aériennes traditionnelles, en raison de leur flexibilité, de leur réactivité face à la demande et de leur faible exposition au trafic long-courrier.

Comment s'articulera la reprise du transport aérien ?

Quand est-il du secteur de l’aviation privé ? 30% des experts estiment que les compagnies de jets privés connaitront elles aussi une reprise relativement rapide. En effet, ce segment apparait comme une alternative aux compagnies aériennes traditionnelles qui, dans certains cas, réduisent leurs itinéraires et déprogramment leurs vols. Ce segment pourra tirer des avantages de cette crise en pratiquant des prix attractifs afin d’attirer les voyageurs. Dans ce cas, l’avenir sera fait de taxis aériens locaux qui boostera le secteur. Les vols privés feront donc certainement mieux qu’avant la crise mais leur capacité reste trop minime pour influencer la reprise globale de l’industrie face aux compagnies aériennes low-cost et traditionnelles.

Covid et jet privé

Des changements sont-ils à prévoir ?

Au cours de cette reprise, de nouveaux modèles économiques verront le jour, certaines compagnies aériennes réduiront considérablement leur périmètre d’opération et n’éviteront pas la consolidation. Après la crise, le gâteau à partager sera moindre. En adaptant leur modèle économique, les compagnies aériennes pourront sortir de la crise mais seront contraintes de réduire leur capacité, d’abandonner certaines routes (ou de se tourner vers celles qui sont rentables) et de réduire leur périmètre.

Les compagies aériennes réduiront leurs capacités

L’industrie du transport aérien reviendra donc à des niveaux de production plus faibles qu’avant la crise selon 60% des experts. Cela est dû à des considérations environnementales et à la situation économique mondiale, qui conduiront à la fin du tourisme de masse. Néanmoins, 40% des experts ne partagent pas cette opinion. Selon eux, les compagnies aériennes s’adapteront à cette évolution et ne verront aucun obstacle à la reprise du secteur et de la croissance.

Le secteur aérien reviendra à des niveaux plus faible d'avant la crise

Quelles solutions seront apportées pour articuler cette reprise ?

Les réponses apportées pour se relever de la crise s’articuleront autour d’une digitalisation des processus, d’une nouvelle expérience client et d’une collaboration entre les différents acteurs du secteur. En effet, la grande majorité des experts, la reprise du secteur passera par un accroissement de la sécurité afin de renforcer la confiance des passagers en rendant les opérations aéroportuaires et aériennes beaucoup plus efficaces et intelligentes. Nous pouvons prendre l’exemple du passeport sanitaire, de la vaccination et des technologies sans contact qui sont vus comme les plus trois principales solutions mises en place par les acteurs du secteur qui accélèreront la reprise.

Réponses à la reprise du secteur

Les nouvelles exigences des clients centrées sur la santé et la sécurité dicteront ainsi de nouvelles offres commerciales qui devront être personnalisées et beaucoup plus flexibles selon une grande majorité des experts.

Post-covid: nouvelles offres commerciales

Quel futur pour le secteur du transport aérien ?

Ces tendances permettent d’admettre que les solutions apportées pour sortir de la crise permettront au secteur du transport aérien de retrouver un nouvel équilibre, en rupture avec l’ancienne situation. Nous sommes donc face à un scénario qui n’a jamais eu lieu et à un tournant historique pour le secteur du transport aérien, lui qui a toujours su se remettre des différentes crises (terrorisme, géopolitique, économique, etc.) en retrouvant sa croissance et le même état d’équilibre avant la crise. Une multitude de facteurs (comportementaux, financiers, environnementaux et technologiques) vont donc obliger le secteur et ses acteurs à adapter leurs modèles économiques, ce qui changera à jamais leur façon de travailler. En effet, selon les experts, les principaux défis auxquels le secteur du transport aérien sera confronté dans les 10 prochaines années sont liés à l’environnement (90%), aux évolutions socio-économiques (50%) et aux défis technologiques (60%).

Challenges futurs pour le transport aérien